Négociati

Doit-on négocier ou pas quand on passe à la caisse?

Les “bargaineux”: Un petit préambule

           La négociation est le sujet que je trouve le plus délicat dans le commerce de détail. “Qui ne demande rien n’a rien!” me direz-vous. Je suis d’accord jusqu’à un certain point. Débutons par un exemple banal qui nous arrive souvent en boutique. Un type veut se payer un vélo. Il se présente dans un magasin grande surface. Cherche désespérément un vendeur qui, finalement trouvé, s’avère malheureusement inexpérimenté et/ou mal informé. Il lit l’étiquette:” Wow!! 250$ au lieu de 550$, méga deal!!” Il avance près des bacs d’accessoires en spécial, il voit un porte-bouteille “en rabais” à 9.95$: “C’est mon jour de chance!” poursuit-il. Il déambule fièrement avec sa future acquisition jusqu’à la caisse, paie ses achats sans dire un mot à la caissière et quitte le magasin. Dès les premiers coups de pédale, ses vitesses sautent et un frein colle. Il passe en boutique. Pendant la réparation, le type regarde nos vélos et observe les composantes et les prix. La réparation complétée, le mécanicien expérimenté explique au client que c’est un problème de qualité de composantes et ses vitesses ne seront jamais précises comme une horloge. Curieux, il demande au mécanicien/vendeur ce que nous lui aurions vendu. Mon employé l’écoute, le conseille, lui explique la différence de qualité avec son vélo. Le client réalise que finalement il n’a pas acheté un vélo de 550$ mais un de 250$. Il paie et repart. Il revient le lendemain décidé à obtenir une meilleure bicyclette qui va lui permettre d’aimer ça davantage. Mon employé résume la discussion qu’ils ont eue et propose un modèle qui convient. Le client désire un porte- bouteille: “Quoi? Seulement 6.95$! J’ai payé 10 piastres quand j’ai acheté mon vélo hier!” Mon employé ajoute: ” Oui et à l’achat d’un vélo, on vous offre un pourcentage de rabais sur les accessoires.” Le client est tout emballé! Il se sent en confiance. Il a été pris en charge. Il a un vélo de meilleure qualité qui convient à ses besoins et pour lequel une garantie sur les ajustements est prévue. Il est ravi de son vélo. Il en a pour son argent. Il se présente à la caisse et me lance: ” Étant donné que je t’encourage, ai-je droit à un rabais?”

Ce qui est bon pour minou est bon pour pitou…

           Que pensez-vous de cette situation? J’imagine que vous vous dites que c’est normal de demander des rabais. “Je travaille assez fort pour mon argent!”. Mais pourquoi vous ne le faites pas dans les grandes surfaces? Pourquoi plus dans les petits commerçants? Vous avez un meilleur produit qui est extrêmement concurrentiel sur le marché; Vous avez eu un service courtois et professionnel; Vous avez une garantie sur les ajustements pour une période donnée. Inversons les rôles. Vous venez de conclure une dure semaine de boulot. Votre patron entre dans votre bureau et vous lance: “Je suis vraiment heureux que tu travailles pour moi. Tu t’occupes bien de nos clients, tu es vraiment dévoué et professionnel. Mon entreprise fonctionne beaucoup mieux depuis que tu en fais partie.” Vous êtes super content de ce témoignage de gratitude. Mais, votre patron poursuit: ” Malheureusement, cette semaine j’ai changé mon système de cinéma maison et, avec les enfants qui grandissent, ça m’a coûté pas mal plus cher en épicerie. Je te propose de couper sur ta paye cette semaine. Et, pendant que j’y suis, j’aimerais que tu me rendes un service. Pourrais-tu terminer la soumission sur mon bureau? Je sais que c’est la fin de ta semaine, mais pour me remercier de “t’encourager”en te gardant à mon emploi, ça vaut bien ça!” Quelle serait votre réaction!? Pas extrêmement positive, j’imagine. Garderiez-vous cet emploi?  Nous vivons ça tous les jours. Comme si bien s’occuper de notre clientèle, leur fournir un meilleur produit avec lequel ils auront du plaisir, doit se faire aux frais de votre boutique préférée.

Vous payez comment?

la populaire carte de crédit

           L’heure fatidique de régler la facture. La première option est la carte de crédit. Vous vous dites:” Ça va me faire des points pour aller dans le sud cet hiver!!” Petit bémol que votre compagnie de carte de crédit ne vous dit pas: Qui paie pour vos points? La compagnie de crédit? Nope! Votre marchand. Ce dernier paie près de 2% de frais à chaque paiement par crédit. et ajoutez entre 2 et 3% supplémentaires si vous payez avec une carte à point. Donc si vous vous êtes procuré de la marchandise à rabais, vous imposez une contribution supplémentaire de 2 à 5% à votre marchand. Pas la meilleure façon de le remercier de vous avoir bien servi.

La carte de débit

           Cette petite carte très mise en valeur dans les publicités dans le temps des fêtes vous permettant de dépenser selon vos moyens. Les frais sur la carte de débit sont beaucoup moins énormes. Votre commerçant sera facturé pour votre transaction à votre compte et pour l’autre transaction lorsqu’elle sera déposée dans son compte; donc entre 2 et 3.50$ C’est déjà mieux.

Le paiement comptant

           Vous vous dites:” je vais lui offrir “cash” il va faire une vente non déclarée et me faire sauver les taxes.” Payer en argent, ne fait pas disparaître le vélo de l’inventaire, ni des factures d’achat. Si le commerçant est vérifié par le ministère du revenu, il devra en débattre. Ce n’est pas une très bonne stratégie. De plus, est-ce que vous voulez vraiment vous soustraire de contribuer à tous ces services sociaux dont vous bénéficiez? Payer comptant est la meilleure façon de remercier votre marchant cependant. Celà lui évite de payer des frais supplémentaires pour s’être bien occupé de vous.

Négocier Gagnant-Gagnant!

           Comme je disais, je suis d’accord avec la négociation, mais jusqu’à un certain point. Connaissant la réalité des marchands, si j’entre dans une boutique où j’ai eu un super bon service, que je fais confiance au vendeur, c’est à cet endroit que je veux faire affaire. Si la marchandise que je convoite s’avère être un peu moins chère ailleurs (vente ou rabais spécial, voire achat en ligne), je vais demander s’il peut égaler le prix. Je vais quand même privilégier l’endroit où j’ai eu le meilleur service. On ne fidélise jamais une clientèle par une politique de bas prix mais en établissant un lien de confiance, de crédibilité avec nos clients. Ce n’est pas à votre revendeur de vous faire un rabais parce que vous avez confiance en lui, mais c’est à vous de valoriser cette relation. Donc si vous avez déjà un rabais sur la marchandise, connaissant déjà la réalité de votre marchand, ne poussez pas la note plus loin. Recherchez l’entente gagnant-gagnant. Votre détaillant local n’est pas une multinationale. Pour lui, chaque transaction est importante voire vitale principalement à cet aire numérique. Surtout, rappelez-vous la raison pour laquelle vous l’avez choisi: Pas pour son prix, car il est imposé, mais pour la qualité de son écoute, de son temps, de son service. De ce fait, le meilleur service que votre marchand local peut vous offrir est de RESTER OUVERT. Appréciez ses rabais, n’en demandez pas, valorisez la confiance qu’il génère en vous. Pour vous remercier, il vous contactera en premier lors de ses ventes pour vous donner le premier choix, vous rendra de fiers services, quitte à rester après ses heures d’ouverture pour vous dépanner sans rien vous demander de plus en retour. C’est ça une relation Gagnant-gagnant. Si vous en avez eu pour votre argent, que votre expérience d’achat a été emballante, ne mettez pas en péril une belle relation en étant trop gourmand. Car votre marchand travaille aussi très dur pour chaque sous.

En conclusion

           La négociation fait partie des mœurs de notre société depuis toujours. Elle est inévitable. Comme les marges de profits sont imposées et que les prix sont pareils partout, la qualité du service est la seule chose qui distingue un détaillant d’un autre et le meilleur service que votre détaillant peut vous rendre est de rester ouvert. Vous voulez faire des économies? Magasinez local. La proximité, la disponibilité de votre marchand vous fera sauver temps et essence. Toutefois, si vous vous risquez à négocier avec votre détaillant favori, faites-le respectueusement en n’oubliant pas de valoriser la confiance que vous avez en lui et la qualité du temps qu’il passe à vous écouter lors de vos visites. Donc négociez gagnant-gagnant en n’oubliant pas les frais que votre mode de paiement engendrera sur votre entente.

Bonne saison!!

Inscrivez-vous à notre infolettre
Quelques marques que nous tenons
Logo de Giant Bicycles Logo de Felt Bicycles Logo de Kona Logo de Orbea