choice

Par où commencer?

Choisir un vélo peut sembler, pour les moins initiés, très complexe de nos jours. Il y a tellement d’informations disponibles et, par le fait même, tellement de désinformations. Comment s’y retrouver? Le vélo de montagne cross-country, trail, all-mountain, enduro, freeride, DH, Le vélo de route de sprint, d’endurance, aéro, contre la montre, Hybride performance, hybride sport, hybride confort…Ça peut devenir extrêmement mêlant si on se place devant l’ensemble des choix sans savoir ce que l’on veut. C’est un peu comme un gars qui, voulant rendre service à sa blonde, va lui chercher des serviettes hygiéniques…Mais comme les vélos, les serviettes sont toutes bonnes mais viennent répondre à un certain besoin. Le besoin. C’est la seule chose qui est vraiment importante ici. Comment est-ce qu’on définit son besoin? Regardons cela ensemble.

Définir son besoin à l’aide du web? Oui et non.

Quoi de mieux pour se faire une idée que d’aller défricher le terrain sur le Web et ses groupes de discussions? Le web peut être utile pour regarder quel genre de vélo qui se fait, les couleurs, se familiariser avec les différentes disciplines et subtilités. Pour le volet consultatif, le web est un outil hyper efficace. Cependant, prenez garde aux groupes de discussion. Parfois, quand je lis les commentaires sur les forums, je ne peux m’empêcher d’être épris de compassion pour celui ou celle qui recherche son vélo de rêve en demandant conseil au web. Pourquoi? Tout le monde y va de sa suggestion personnelle et ses priorités: Budget, réputation de boutique ou réputation de compagnie: “Mon vélo c’est le meilleur! Je te le conseille!” ou ” ma boutik sont ceux qui connaissent le plus ça dans la région! ” (la faute d’orthographe est volontaire) Ce genre de suggestions subjectives et partisanes ressort très souvent.  Le web regorge de “beau-frères” (concept que j’énonce ici dont je définirai davantage lors de la prochaine chronique). Si je reprends ma comparaison de tout à l’heure, à lire les interventions sur les groupes de discussion, j’ai l’impression d’être dans un méga centre de distribution pour serviettes hygiéniques. Non seulement les suggestions abondent pour plusieurs types de serviettes: épaisses, minces, ultra-minces, avec ailes sans ailes mais en plus dans plusieurs compagnies…Le cauchemar.  Revenons sur terre quelques instants et faisons table rase sur tout ça et posons-nous la première bonne question: Qui sera le propriétaire du vélo? VOUS! Recentrons le débat sur vous alors.

Comment définir son besoin?

Il y a un outil extrêmement puissant pour vous aider à répondre à cette question. Cet outil s’appelle: GROS BON SENS. Vous le connaissez j’imagine? Oubliez le vélo et ses technicités. Nous n’en sommes pas là. Le vélo n’est ni plus ni moins qu’un moyen, un outil pour vous permettre de vivre ce que vous voulez vivre. Voici une petite série de question qu’il serait pertinent de répondre afin de vous aider à définir votre besoin: NOTE. Répondez à ces questions comme si vous étiez en face d’un génie bleu pouvant exaucer tous vos souhaits. (Par expérience, les clients se font toujours avoir car ils ne peuvent pas imaginer à quel point le vélo peut être agréable donc ils sous-estiment leurs besoins)

  • Vous voulez faire quoi? De la route? des sentiers cyclables? De la montagne?
  • Où?
  • Seul? entre amis?
  • à fond Léon ou plus smooth?
  • Quelles sont VOS priorités? Le look, les résultats, le budget?
  • Quel type de personnalité avez-vous? Intense? Longue haleine?
  • Avez-vous des blessures de guerre? Lesquelles?
  • Vous aimez quoi? Quels sont vos champs d’intérêt?
  • Quelles sont vos forces?
  • Quelles sont vos faiblesses?

Vous vous dites sûrement que ce n’est pas un rendez-vous chez le psychologue que vous voulez mais simplement acheter un vélo mais sachez que chacune de ces questions amène de sérieuses précisions pour la suite des choses.

En conclusion

Acheter un vélo n’est pas très différent de n’importe quel autre achat. En principe, vous achetez des choses dont vous avez besoin et qui vous permettrons d’aller chercher un certain plaisir lors de son utilisation -Restez avec moi ici, je suis toujours au premier degré, ne bifurquez pas!- . Donc, un vélo à votre goût viendra tirer profit de votre personnalité, de vos intérêts, de vos forces et faiblesses en minimisant l’impact sur vos blessures de guerre et respectant vos priorités. Dès lors vous vous sentirez à l’aise et vous éprouverez un bonheur durable avec votre achat. Si vous vous lassez rapidement de votre achat, c’est que vous ne vous êtes pas suffisamment questionné.

À venir: Les facteurs d’influence.

Inscrivez-vous à notre infolettre
Quelques marques que nous tenons
Logo de Giant Bicycles Logo de Felt Bicycles Logo de Kona Logo de Orbea