Kona Honzo Al/Dr 2018

De nos jours, les vélos à double suspension sont la normes. Les cadres rigides sont devenus marginaux ou réservés à des niveaux de prix plus bas. Mais comme toute chose, il ne faut pas généraliser. Les vélos ne sont pas comme les êtres humains: Tous égaux. Les vélos répondent à des besoins différents. Les compagnies leurs donnent des saveurs particulières à cet effet.

Le début d’une nouvelle aire

Le vélo de montagne n’a pas subit de révolution depuis des années. Nous avons les suspensions intelligentes, des suspensions arrières anti-pompage, des dérailleurs électroniques, etc. Les équipementiers ont tous misé sur la techno mettant de côté le point le plus important: comment je me sens sur mon vélo? Ai-je du plaisir à le manipuler? Est-ce que mon vélo me permet de faire plus? D’avoir du plaisir? d’être meilleur?

C’est en 2012, alors que s’essoufflait l’essort du 29″, que Kona a introduit le Honzo. Un vélo alliant la capacité de franchissement d’une roue de 29″ et une géométrie plus généreuse. Le résultat fut surprenant. Le Honzo, dès lors, a su se distinguer au près des adeptes. Dès 2014, la géométrie de ce vélo à succès s’est vu modifiée et a inspiré la géométrie des Process et ceux qui l’ont roulé pourront en témoigner, tout devenait plus amusant, facile.

Présentation

Autrefois considéré comme un seul vélo, le Honzo est devenu une plateforme. Le vélo à l’essai est le AL Dr (pour dropper post : tige de selle ajustable), que nous avons en démo à la boutique. Une transmission sram NX 11 vitesses, une suspension Rockshox Recon silver, freins à disque Shimano, une tige de selle ajustable de 125mm de débattement les pneus Maxxis Minion DH; tout ce qu’il faut, sans hypothéquer sa maison en cas de bris.

En selle

Nous sommes à Bromont et nous prévoyons un tracé partant du mon Oak vers le mont Horizon, affrontant au passage la divine: Une grimpe assez costaude. Pour la descente, le plan n’est pas encore fixé. Nous suivrons les recommandations de notre guide Local: Alex Rob. C’est parti!

En grimpe

Le Honzo grimpe très bien. Certainement qu’un changement sur les roues pourrait bonifier la grimpe, mais ce vélo est loin d’être empesé dans les ascensions. Il ne se laisse pas traîner. L’angle de fourche de 68 degrés permet une bonne réactivité du vélo dans les montées techniques. Étant à mes premières sorties de l’année, je sens très bien que je traîne de gros pneus et que je ne suis pas sur un vélo de cross-country haut de gamme. Le poste de pilotage plus long me demande quelques ajustements de position lors des grimpes plus sévères. Mais le but étant d’avoir du plaisir à rouler et la grimpe, que je sois sur un bike ultra-performant ou non, la grimpe ne reste pas ma partie préférée. Donc aussi aisée que soit la divine à monter, je reste surpris de mon niveau d’énergie rendu en haut. Il faut certes adapter sa conduite avec un cadre rigide afin de garder sa traction versus un double suspension, mais, heureusement pour moi, j’ai pu retrouver mon “programme hardtail” , bien caché dans mes archives cérébrales, avant la fin de l’ascension. La transmission sram NX 11-42 en 11 vitesses faisait très bien le travail: les vitesses passaient très bien sans se faire attendre. Certes pas aussi rapide qu’un Shimano XT mais tout ceci était bien accessoire dans l’appréciation du vélo. Ces caprices de délai n’auraient pas fait que j’aurais grimpé plus vite. Peut-être juste épater davantage mes collègues.

Le moment de vérité

Après une pause sur le belvedere du mont Horizon, le plan de match est entériné: La comète, la descente du stade, la cirrus, la capable, retour au mont OAK et finir par Phooz et Yak Attack. C’est parti! J’ai la chance de rouler avec une belle gang et mes 2 “Boys” David et Alexandre. Dès les premières pentes, le vélo nous place en confiance. Son poste de pilotage très long, sa potence de 40mm et son guidon de 800mm nous permettent de garder le cap en descente. Une descente plus technique? En allongeant les bras, le corps se retrouve rapidement au-dessus de la roue arrière et nous permet d’enfiler les divers défis sur le chemin avec une aisance déconcertante. Kona a vraiment réussi un tour de force sur le Honzo en adaptant des bases de 415mm. C’est court en bebitte! On en récolte les bénéfices dans les virages serrés. Ce vélo est une bombe! La fourche Rockshox Recon a très bien fait le boulot gommant tout les obstacles au passages et restant précise dans les épisodes de pilotage plus ardu. Bref, Les relances sont efficaces (normal, il n’y a pas de suspension qui écrase), le pilotage de l’engin est facile et extrêmement sécurisant. On a toujours envie d’aller plus vite. Les pneus? J’étais bien content de les avoir traînés jusqu’en haut. Le poids des roues, une fois lancées à haute vitesse, donne au vélo une capacité de franchissement surprenante. ça roule par-dessus n’importe quoi. Toutefois, en contrepartie, les roues me semblaient “scotchées” au sol alors que sous l’enthousiasme du moment, je voulais me prêter à quelques figures aériennes.

En conclusion

Beaucoup de personnes magasinent leurs vélos pour les équipements installés, le prestige de la compagnie, le blabla marketing ou les aptitudes de grimpe. Mais pourquoi? Il est où le plaisir de rouler son vélo? Celui de regarder son bike, même si il n’est pas de la bonne couleur et d’être en amour avec les aventures qu’il nous permet de vivre. Bien, le Kona Honzo AL-DR, c’est exactement ça. Une position sécurisante, des aptitudes de pilotage incroyables, des composantes robustes qui font le travail, des pneus vous gardant en piste et un immense et immarcescible sourire d’exaltation alors que votre cerveau vous passe en boucle votre dernier moment de pur plaisir oubliant complètement que vous n’aviez pas le vélo le plus performant en grimpe ou le plus prestigieux du groupe et qui plus est, même pas fait de carbone! Je vous le redis, j’ai essayé beaucoup de vélos dans ma vie. Et ce n’est pas sur les vélos les mieux équipés que j’ai eu le plus de plaisir. C’est ceux sur lesquels j’étais le mieux placés.

En bref;

Points forts

+ La géométrie généreuse

+ l’équipement: l’essentiel, aucun luxe

+ l’accroche des pneus

points faibles (rien n’est parfait et gardez en tête que c’est un vélo de 2200$ pas 15 000$)

– Le poids des roues

– le poids des pneus

– le regard des gens à la vue d’un hardtail (ahahahah)

 

http://www.konaworld.com/honzo_al_dr.cfm

PDSF: 2199.00

Inscrivez-vous à notre infolettre
Quelques marques que nous tenons
Logo de Giant Bicycles Logo de Felt Bicycles Logo de Kona Logo de Orbea